La médiation est un art martial !


Selon moi, la médiation est un art martial, car si elle a pour but la reconstitution du lien qui a été rompu tout en offrant aux parties les clés de sa préservation elle est également et avant tout une école de paix.

Cela signifie que:

  1. Si le médiateur connait le processus de la médiation et la posture du médiateur, il doit également trouver sa propre voie de mise en oeuvre du processus dépendant de sa personnalité.

  2. Souple et adaptable, le médiateur ajuste sa posture en fonction des personnes en présence, afin qu’elles ne se sentent ni jugées ni malmenées dans leurs croyances.

  3. Le médiateur ne doit pas seulement tenir un « cadre ». Il accepte de partir à la découverte de lui-même, de ses limites, et d’effectuer une certaine introspection de sa personne, s’appliquant à lui-même les outils de la médiation.

  4. Le médiateur a acquis le savoir-être dépassant un savoir-faire dans la maitrise de ses émotions et ressentis.

  5. À l’écoute de son coeur, le médiateur utilise les outils de la médiation qu’il règle en fonction du litige et des personnalités en présence.

La médiation est une école de paix. Après la phase d’opposition, les parties doivent comprendre au fur et à mesure que leur intérêt ne résidera ni dans l’opposition à l’autre ni dans la violence faite à l’autre.

Même si la médiation aboutit à une séparation définitive, c’est en paix que le litige devrait prendre fin.

Anne Pichon Médiatrice

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout